home Vous êtes ici: Accueil > Nos produits > Système GLOBAL CONSTRUCT > Avantages > Diffusion de la vapeur d’eau > Conceptions de parois à éviter
Print

Conceptions de parois à éviter

Conceptions de murs extérieurs à éviter :

En prenant l'exemple du mur Global Construct, nous avons pu démontrer qu'on peut éviter le point de rosée :
1. si le mur intérieur est un bon conducteur thermique
2. si le mur intérieur a une résistance importante à la diffusion de la vapeur d'eau (coefficient Mu).

A contrario, nous pouvons également démontrer qu'on peut provoquer  le point de rosée :
1. si on isole la partie intérieure du mur
2. si on prévoit du côté intérieur un matériau avec une faible résistance à la diffusion de la vapeur d'eau.

Evitez d'isoler la face intérieure des murs extérieurs !

Pour illustrer nos propos, nous allons examiner les conséquences que peut avoir une isolation de 5 cm d'épaisseur du côté intérieur de la maison.
 

Notre exemple représente un mur en béton de 15 cm d'épaisseur isolé avec 5 cm de Neopor de chaque côté.
L'isolant est recouvert par un plafonnage d'1 cm du côté intérieur et par un crépi du côté extérieur.

1ère constatation à l'analyse du diagramme des températures :
La température dans le mur chute de façon très importante à l'arrière de l'isolation intérieure !

Dans notre exemple, s'il fait 20° C à l'intérieur et -10° C à l'extérieur, la température de la partie centrale en béton ne sera plus que de 5° !...

Qu'est-ce que cela implique concrètement ?
Cela signifie une perte complète de l'inertie thermique du mur. L'isolation intérieure empêche clairement au mur en béton de jouer son rôle d'accumulateur pour réguler les températures et donner davantage de confort thermique.

(Cliquez ici pour plus de détails sur les avantages importants de l'inertie thermique)
 Isolation interieure
2ème constatation après avoir tracé les courbes de pressions de la vapeur d'eau :
Apparition du point de rosée dans l'isolation intérieure !...

Avec quelles conséquences ?

. En étant mouillée, cette isolation aura beaucoup moins de résistance thermique.
Le coefficient d'isolation U réel de ce mur sera bien inférieur au coefficient théorique calculé
(théoriquement,  U = 0,286 W/m²K) ...

. Risque accru d'apparition de moisissures et d'agents pathogènes.
 Isolation interieure_point de rosée
Dans notre exemple, il y aura condensation interne partout dans la zone rouge du croquis ci-dessus
(partout où p > Ps).
En effet, la vapeur d'eau à une température et une humidité relative données se condense lorsque la pression partielle p devient la pression de saturation Ps pour une température plus basse, appelée point de rosée.

Voyons à présent si le fait d'isoler beaucoup plus ...du bon côté (à l'extérieur du mur cette fois !) permettrait d'éviter les problèmes décrits ci-dessus.